Prochaines visites et conférences

Exposition : les frères Alet

Visite guidée les mardis 18 juillet, 1er, 16 et 30 août, 5 et 19 septembre

vendredi 12 juin

Conférence : les première fois de Toulouse

rendez-vous à l’hôtel Dumay à 17 heures

Les premières fois de Toulouse par Michel FoissacPourquoi la couverture du livre qui recense "Les premières fois de Toulouse" arbore-t-elle une molécule d'ADN à partir du plan Jouvin de Rochefort de 1678 ? L'auteur Maurice Foissac proposera les éléments de réponse aux Toulousains de Toulouse dans sa conférence du 12 juin.
La ville est un organisme vivant, que régit un fonctionnement biologique: elle se développe à l'intérieur d'une membrane plus ou moins rigide évolutive au cours de sa croissance, elle sélectionne, filtre, ce qu'elle absorbe ou rejette, elle a un besoin vital d'eau , elle transforme toutes les formes d'énergies , recycle un maximum de matières, constitue et diffuse un formidable stock d'informations, élabore du "tissu urbain" rarement prévisible, elle peut dépérir victime d'un microbe ou d'un virus, ou même croitre rapidement avec un apport non planifié de molécules humaines, et de plus, l'évolution du moindre équipement urbain, aussi technique soit-il, obéit à des lois génétiques. Cette "Ville rose" capable de bourgeonner grâce à Mondran ou Candilis au-delà de son épiderme reste étroitement inféodée depuis des siècles à son support géologique (des argiles aux basaltes) mais au risque de choquer les plus chauvins nous verrons aussi que l'image bourgeoise que Toulouse donne aux touristes est imprimée par des façades de type Hausmann le célèbre préfet de ... Paris!


vendredi 2 juin

conférence dans le cadre de Passe ton Bach d’abord par Y. Le Pestipon

Rendez-vous à 18 heures à l’hôtel Dumay
Quatre petites conférences sur le texte de La Passion selon Saint Mathieu seront données dans différents site sur les thèmes suivants : "Passion du détail" :
B  risure : Vendredi 2 juin 18h, Hôtel Dumay
A rgent : Samedi 3 juin 16h, Breughel L’ancien
C  orps : Samedi 3 juin 18h, Clémence Isaure
H aut/bas : Dimanche 4 juin 15h, Vieux Temple

Un concert sera également donné dans la cour de l'hôtel Dumay dimanche 4 juin à 13 h.

Samedi 13 mai

Visite de l’Hôtel Marvejol
Rendez-vous sur place, 47 rue des Pharaons

Dans le cœur historique de Toulouse, l’Hôtel de Marvejol, classé à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, fut construit en 1632 par le Capitoul Jean Marvejol. La façade, restaurée en 2007, est en briques apparentes et date du milieu du XVIIe  siècle. Les propriétaires nous ferons visiter les lieux.
Merci de vous inscrire lors des permanences de l’association les mercredis et jeudis de 15 h à 18h ou au 05 62 27 11 50 aux mêmes heures.

Lundi 22 mai

conférence : Vincent Auriol ( 1884-1966),

Ardent militant, élu exemplaire, résistant émérite, président irréprochable par Rémy Pech
Rendez-vous à l'hôtel Dumay à 17 heures

Exemple de la méritocratie républicaine, le fils du boulanger de Revel se veut à la fois le disciple  Jean Jaurès et le plus fidèle ami de Léon Blum. Le patronage de ses deux aînés éclaire un personnage dont on explique assez mal l’effacement mémoriel.
Toulouse apparaît constamment dans sa vie : sa formation d’avocat, ses premières armes de miltant et de journaliste au Midi socialiste jusqu’en 1914.  Ensuite et bien qu’il soit surtout présent à Muret et à Paris,  ses nombreuses interventions  au cours des années 1920 à 1940, son entrée en résistance, sa présidence du Conseil général de la Haute-Garonne à la Libération font bien de lui un vrai Toulousain, et bien perçu comme tel à l’extérieur.
Rémy Pech est professeur émérite d’Histoire contemporaine à l’Université de Toulouse-Jean Jaurès.

Lundi 24 avril

Présentation du livre : Les maîtres bâtisseurs toulousains : Urbain Vitry par Marie-Laure de Capella
Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay

L’auteur de l’ouvrage nous plongera dans Toulouse, au milieu du XIXe siècle, à la découverte des bâtiments de cet architecte qui ont profondément changé le visage de la ville.

Lundi 10 avril

Conférence : l’affaire Humbert-Daurignac  par Jean-Pierre Suzzoni
Rendez-vous à l’hôtel Dumay à 17 heures

Il s’agit d’une énorme escroquerie qui a secoué le monde politique et financier à la fin du XIXe siècle et dont le point de départ se situe dans deux villages aux portes de Toulouse.


Jeudi 20 avril

Visite de l’observatoire de Jolimont

Rendez-vous sur place, 1 avenue Camille Flammarion, à 15 heures
Bus 37, arrêt Heredia ou Métro Ligne A arrêt Marengo –SNCF ou Jolimont

À partir de 1847, l’Observatoire de Toulouse a fonctionné dans des bâtiments construits pour lui sur la colline du Calvinet, sur des plans de l’architecte Urbain Vitry. Désaffecté en 1981, au profit de celui du Pic du Midi, il est géré depuis par la Société d’Astronomie Populaire qui y organise des visites, des conférences et des observations. Il a conservé, sous ses coupoles, des instruments du XIXe siècle : télescopes, lunettes et accessoires divers…
Merci de vous inscrire lors des permanences de l’association les mercredis et jeudis de 15 h à 18 h en vous acquittant de la somme de 3€ par personne ou par correspondance avec un chèque établi à l’ordre des Toulousains de Toulouse. Exceptionnellement aucune inscription par téléphone ne pourra être prise en compte.

Assemblée Générale

Samedi 4 mars
à 15 heures salle Clémence Isaure de l'hôtel d'Assézat

Successivement seront présentés le rapport moral de l’année 2016, le rapport financier, suivis de l’allocution présidentielle et la remise des prix (Prix Sydney Forado, Prix des Toulousains de Toulouse et la médaille du Vieux-Toulouse).
L’assemblée générale se poursuivra par une conférence donnée par Jacques Frexinos sur l’histoire illustrée de Toulouse. Quelques dates remarquables.


Lundi 6 mars

Conférence : De Toulouse à Paris le fabuleux destin de Madeleine Castaing par Christophe Marquez
Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay

Après une enfance passée à Chartres, et une jeunesse à Carbonne et Longages, Madeleine Castaing (1894-1992) et son mari connaîtront le Paris des années folles. Amie d'Erik Satie, de Blaise Cendrars et de Pablo Picasso, elle deviendra aussi le mécène du peintre Chaïm Soutine. Dans les années 50, Madeleine Castaing imposera son style comme décoratrice et antiquaire, et sera ainsi connue dans le monde entier.

Page 1 sur 11

Début
Précédent
1

Venir au musée

Hôtel Dumay

Le musée du vieux Toulouse
7 rue du May, 31000 Toulouse


Ouvert du 3 avril au 10 novembre 2017

Ouverture toute l'année sur rendez-vous pour les groupes et les scolaires
Fermé les dimanches et jours fériés.
Visite guidée les mercredis et les vendredis à 15 h sans supplément.

En savoir plus...

L'AUTA juin-juillet 2017

PROCHAINES VISITE ET CONFÉRENCE

  • vendredi 2 juin : conférence Passe ton Bach d'abord
  • Lundi 12 juin : conférence : les premières fois de Toulouse

SOMMAIRE

  • Editorial - A. Tomasin
  • Maurice Alet (1874-1967) - S. Vinel
  • Edmond Alet (1877-1917). Une vie fauchée trop tôt ! - F. Peyre
  • Meubler un palais : Maurice Alet et la commande de la BMT - G. Bessis
  • Les collaborateurs de Maurice Alet - A. de Pérignon
  • Maurice Alet : lettres du front - J. Kerambloch
  • La ferronnerie d'Edmond Alet - A. de Pérignon
  • L'atelier Alet - F. Peyre
  • L'estampille des meubles Alet - A. de Pérignon
  • Pour la reconnaissance de l'ébénisterie toulousaine - S. Vinel
  • bibliographie
  • sortie annuelle : le 13 juin à Carcassonne