L'édito du mois

Portrait d’artistes

Etre artiste, c’est un métier, une passion, une vocation, un vrai art de vivre. La motivation, la qualité du travail et l’audace sont  indispensables. Mais pour vivre de son art, il faut leur adjoindre de nombreuses compétences et aptitudes.
La manière traditionnelle de les acquérir est de recevoir un bon apprentissage. Créer c’est bien, mais si c’est de qualité c’est mieux ! Qui dit apprentissage dit École ainsi que d’autres alternatives. Les ateliers privés, les ateliers d’artistes, les stages, les livres de référence, également la pratique, la curiosité et la connaissance de l’histoire de l’art.

Mais l’excellence technique n’est pas suffisante pour réussir, il faut aussi avoir une émotion ou un message à transmettre et à exprimer.
Il faut aussi être audacieux. Avoir du courage pour passer outre les préjugés et oser faire ce qu’un grand nombre ose à peine penser. Faire des sacrifices, savoir prendre des risques, faire des concessions quand elles ne dénaturent pas l’acte de création. Proposer un autre regard sur le monde mais être, en même temps, confronté aux critiques et aux doutes…
En plus de connaître et de maîtriser son art, il faut pouvoir en vivre ! Il faut pouvoir montrer son travail aux galeries qui pourraient être potentiellement intéressées ; Communiquer, sortir dans le but de se créer des contacts, les clients et professionnels de l’art sont partout sans oublier internet qui ne permet pas forcément de vendre, mais qui peut être un moyen efficace pour se faire connaître sans entrer dans une démarche mercantile.
Se créer un réseau faire du marketing, du management et du relationnel. Quel paradoxe pour l’artiste pour lequel la solitude est indispensable à la concentration !

Les artistes des « beaux-arts » que nous présentons dans notre exposition ont, en tout cas pour ceux qui ont œuvré au XIXe siècle, vécu ce parcours semés d’échecs et de déceptions qu’il leur aura fallu transformer en quelque chose de constructif et bénéfique.
Au-delà du parcours artistique des peintres que nous proposons de découvrir, nous avons voulu, en montrant leurs portraits passer de l’autre côté du miroir et montrer la personne. Picasso s’interrogeait très pertinemment sur le portrait en se demandant : « Faut-il peindre ce qu’il y a sur un visage, ce qu’il y a dans un visage, ou ce qui se cache derrière un visage ? ».
Nous laissons aux visiteurs de notre exposition le soin de répondre à cette question.


Aline Tomasin

 

 

L'Auta sur Gallica

L'Auta a été numérisé par la BNF. Les numéro sont consultables à l'adresse :

https://gallica.bnf.fr/

Rejoignez-nous

  • pour 1 an : 37 € (pour 10 numéros) - Le numéro : 5 €
  • Pour les sociétaires : cotisation 18 € + abonnement 19 € = 37 €
  • Adhésions sans abonnement à L'Auta : 23 €
  • Adhésions pour les étudiants avec abonnement à L'Auta : 22 €
    Onglet Adhérez - Télécharger le bulletin

L'AUTA juin 2018

PROCHAINES VISITE ET CONFÉRENCE

  • mardi 26 juin :  Visite de l’exposition « Les sciences et l’école de la IIIe République : un patrimoine »
  • jeudi 14 juin  : Visite annuelle à Moissac

SOMMAIRE

  • Numéro spécial exposition : Portraits d'artistes