Prochaines visites et conférences

Jacques Muron

Exposition du 14 septembre au 14 novembre

Né en 1950 à Toulouse, vit et travaille à Mane (Haute-Garonne).

Il a étudié le dessin et la gravure à l'École des Beaux-Arts de Toulouse de 1968 à 1973 suivant l’enseignement de René Izaure (dessin) et de Louis Louvrier (gravure). Lauréat de l’Académie de France (Prix de Rome), il part en résidence à la Villa Médicis entre 1983 et 1985 et fait la rencontre de l'auteur François Bon, également pensionnaire, qui écrit un texte inspiré d'une de ses gravures, Le Solitaire.
Jacques Muron est l'auteur de nombreux dessins et burins dont il assure lui-même l'impression. Son trait est fin, léger, minutieux et il accorde une importance particulière au vide mettant en relief l'essentiel du sujet proche parfois de l'abstraction. Il aborde essentiellement les thèmes de l'architecture rurale (granges, toitures, claustras...), du paysage de montagne et des outils du graveur. Il réalise des dessins préparatoires avant d'entreprendre un long travail au burin sur la plaque de métal. Jacques Muron est l’un des rares artistes à maîtriser à ce point la technique du burin.
Par ailleurs l’exposition permanente au musée accueillera cinq gravures du XXe siècle mettant ainsi en perspective la place de Muron dans l’école de gravure toulousaine, cette installation est mise en place en collaboration avec Estampadura.
Le musée du Vieux-Toulouse a voulu rendre hommage à cette œuvre en proposant au public une grande rétrospective.

Du 14 septembre au 14 novembre 2020
Musée du Vieux-Toulouse
7 rue du May, 31000 Toulouse

Venir au musée

Hôtel Dumay

Le musée du vieux Toulouse
7 rue du May, 31000 Toulouse


Fermeture hivernale
Réouverture le 3 juin jusqu'au 30 novembre 2020

Ouverture toute l'année sur rendez-vous pour les groupes et les scolaires
Fermé les dimanches et jours fériés.

L'AUTA juin-juillet 2020

SOMMAIRE

  • Notre 117e Assemblée Générale - A. Tomasin, F. Peyre, V. Godon et J. Bélaval
  • Quand Antoine Crozat était le Toulousain le plus riche de France (1655-1738) - J. Frexinos
  • Vêture et pouvoir : La robe des capitouls (XVI e -XVIII e siècles) - M. Gélade
  • Le Pré de la Fadaise - M. Salvador Alflallo
  • Des capitouls chez le duc de Wellington - M. de Laportalière et M. Bayard
  • Auguste et Alexandre, Falguière et Rodin : Je t’aime moi non plus… - Ph. Laporte
  • Toulouse... Hier... Le stadium - L. Remplon
  • Ce mystérieux Sauzat - L. Remplon
  • Commentaire de couverture : baignade dans l'Hers - J. Kerambloch