Visites, conférences à venir

Jeudi 16 juin 2022

L'Aude

Les conditions sanitaires actuelles nous permettent à priori d’organiser à nouveau notre sortie annuelle. Nous vous proposons de nous rendre le matin au château de Pennautier, monument d’exception, construit en 1620 par Bernard Reich de Pennautier, Trésorier des États du Languedoc. Entièrement restauré en 2009, monument historique protégé, le château conjugue le charme d’une maison familiale à la beauté de son patrimoine.

L’après-midi nous visiterons la partie publique de l’abbaye bénédictine de Lagrasse, trésor médiéval, propriété du Département de l’Aude : appartements privés de l’abbé, cour du palais abbatial, cellier, boulangerie, dortoir des moines, chapelle, sacristie et bras nord de l’église…
Nous rappelons que cette sortie est organisée pour les membres de l’association, à jour de leur cotisation. Si elle ne rencontrait pas l’intérêt escompté, nous nous réservons la possibilité de l’annuler (avec bien entendu restitution des chèques d’inscription).

Participation financière : Depuis 2013 nous nous sommes efforcés de maintenir à 49 € l’inscription à cette journée. Ceci ne sera malheureusement pas possible cette année, dû aux différentes augmentations auxquelles nous devons tous faire face. Pour maintenir l’équilibre financier de cette sortie, nous devons porter les droits d’inscription à 55 € par personne.

Détails pratiques : Le départ est fixé à 8 h 00 précises (impérativement), à la gare routière, 68, boulevard Pierre-Sémard, à côté de la gare Matabiau (métro ligne A – station Marengo SNCF). Le prix est fixé à 55 € et comprend le transport en autocar, les visites et le repas de midi. Les inscriptions devront être faites : soit par lettre, accompagnée du chèque correspondant, précisant votre numéro de téléphone (portable de préférence), et votre adresse de courriel, soit directement au siège de l’association lors des permanences du mercredi et du jeudi (de 15 h à 18 h). Les inscriptions seront closes le 2 juin à 18 heures. Aucune demande d’inscription non accompagnée du chèque correspondant ne pourra être prise en compte. Les annulations effectuées après le 9 juin ne donneront pas lieu au remboursement de la somme versée pour l’inscription. En cas d’empêchement de dernière minute, nous vous remercions de prévenir aussitôt les organisateurs en appelant le 06 82 02 54 18.

visite : Le château de la Reynerie

Rendez-vous sur place, 160 chemin de Lestang, à 14h50 - Metro ligne B arrêt Mirail Université

Même si la famille de Madame Dubarry, favorite de Louis XV, titille encore aujourd’hui la curiosité dans l’esprit populaire, c’est surtout la majesté et le décor intact de ce petit château qui frappe au cœur ! Guillaume Dubarry fait construire cette demeure de plaisance dédiée aux fêtes, et portant le nom de « Folie » entre 1781 et 1783. Ayant un pied à terre dans le centre, il n’y vient qu’aux beaux jours. Il la dote pourtant d’intérieurs dignes des plus prestigieux salons parisiens. Au début du XIXe siècle, le château passe de famille en famille sans que, miraculeusement, rien n’y soit altéré. Déjà propriétaire de la plus grande partie du parc, classé Jardin Remarquable, La ville rachète l’ensemble peu à peu, entre la fin des années 1990 et le début des années 2000, puis le château en 2008. Nettoyée et rafraichie, l’histoire de cette perle rare vous est contée par un guide qui s’attache à souligner la délicatesse des ornements et des agencements intérieurs originels de style classique : panneaux de stucs représentant bacchantes et candélabres, grisailles figurant les quatre saisons, cheminées en marbre, etc. Si le mobilier d’origine est en partie gardé au musée des Arts précieux Paul Dupuy, l’architecture résonne encore des échos des murmures de jupons à jabot de dentelles du XVIIIe siècle... Ce site remarquable vous ouvre ses portes le temps d’une visite.
Merci de vous inscrire auprès de l’accueil du musée en vous acquittant de la somme de 5 €, ou par courrier. Aucune demande par courriel ne sera retenue.

Conférence :

" L’inauguration du canal du Midi de Naurouze à Toulouse il y a 350 ans." Par Gérard Crevon

Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay

Sous le règne de Louis XIV, après avoir fait fortune dans le commerce du sel, Pierre Paul Riquet, se lance, à 53 ans, dans la construction du canal du Midi, un chantier gigantesque, le premier d'une telle ampleur en Europe. Cinq ans plus tard, l'ouvrage étant terminé depuis la Garonne jusqu'au point de partage de Naurouze, il inaugure cette section primordiale par une navigation solennelle. Cet évènement marque la fin de la première étape de construction du canal, phase au cours de laquelle Riquet fit son apprentissage de maître d’œuvre et mit au point sa technique dans le domaine des canaux en trouvant des solutions aux divers problèmes qu'il avait rencontrés en excavant la cuvette et en édifiant les écluses. C'est l'histoire de cette étape, de ses péripéties et de ses conséquences que cette causerie se propose de retracer.

Mardi 10 mai 2022

Rendez-vous sur place, 160 chemin de Lestang, à 14h50 - Metro ligne B arrêt Mirail Université

Même si la famille de Madame Dubarry, favorite de Louis XV, titille encore aujourd’hui la curiosité dans l’esprit populaire, c’est surtout la majesté et le décor intact de ce petit château qui frappe au cœur ! Guillaume Dubarry fait construire cette demeure de plaisance dédiée aux fêtes, et portant le nom de « Folie » entre 1781 et 1783. Ayant un pied à terre dans le centre, il n’y vient qu’aux beaux jours. Il la dote pourtant d’intérieurs dignes des plus prestigieux salons parisiens. Au début du XIXe siècle, le château passe de famille en famille sans que, miraculeusement, rien n’y soit altéré. Déjà propriétaire de la plus grande partie du parc, classé Jardin Remarquable, La ville rachète l’ensemble peu à peu, entre la fin des années 1990 et le début des années 2000, puis le château en 2008. Nettoyée et rafraichie, l’histoire de cette perle rare vous est contée par un guide qui s’attache à souligner la délicatesse des ornements et des agencements intérieurs originels de style classique : panneaux de stucs représentant bacchantes et candélabres, grisailles figurant les quatre saisons, cheminées en marbre, etc. Si le mobilier d’origine est en partie gardé au musée des Arts précieux Paul Dupuy, l’architecture résonne encore des échos des murmures de jupons à jabot de dentelles du XVIIIe siècle... Ce site remarquable vous ouvre ses portes le temps d’une visite.
Merci de vous inscrire auprès de l’accueil du musée en vous acquittant de la somme de 5 €, ou par courrier. Aucune demande par courriel ne sera retenue.

Château de la Reynerie

Conférence : « TOULOUSE 1900, la face cachée… » Par Philippe Jové, auteur du roman La Pierre de l’Orgueil, Grand Prix littéraire 2021 de la Ville de Toulouse et de l’Académie du Languedoc.
Rendez-vous à 17 heures à l’Hôtel Dumay.

La Pierre de l'orgueil - broché - Philippe Jové

Ne manquez sous aucun prétexte cette passionnante conférence au rythme enlevé, émaillée d’anecdotes savoureuses et richement illustrée d’un diaporama de quelque 150 photographies d’époque, au cours de laquelle Philippe Jové vous invite à un voyage temporel, une immersion dans Toulouse en 1900 à la découverte de sa face cachée autant qu’oubliée. Ce Toulousain de Toulouse, qui écrit régulièrement dans nos pages et intervient également depuis peu dans notre émission hebdomadaire sur Radio Présence, vous fera partager sa passion pour la Ville rose au travers du savoir qu’il a accumulé pour les besoins de l’écriture de son merveilleux roman que nous vous recommandions chaudement dans notre numéro d’août-septembre 2021 – dont l’intrigue se situe précisément en 1900. Et si vous ne l’avez pas encore lu, vous pourrez repartir avec votre exemplaire dédicacé à l’issue de la conférence (La Pierre de l’Orgueil – TDO Éditions – Grand format broché 740 pages – 22 €).

Merci de vous inscrire au 05 62 27 11 50 pendant les permanences de l’association, les mercredis et jeudis de 15h à 18h.

Contraintes sanitaires : attestation de vaccination valide et port du masque.

Visite : Le Palais de Justice ou la ville enfouie
Rendez-vous à 13h40, à l'entrée principale sur les allées Jules - visite 1 h environ -

Des remparts dans une cave et une crypte sous le tribunal : deux visites  insolites à faire à Toulouse | Photo Mathieu Arnal


Le palais de justice ouvre juste pour vous sa crypte archéologique : découvrez des vestiges de l’histoire toulousaine, celle des Romains, des comtes de Toulouse et bien d’autres encore.
Merci de vous inscrire lors des permanences de l’association les mercredis et jeudis de 15h à 17h ou par courrier, en vous acquittant de la somme de 8€50. Les demandes reçues par courriel ne seront pas prises en compte !

Conférence : Jane Dieulafoy par Audrey Marty
Rendez-vous à 17 heures à l’Hôtel Dumay

Jane Dieulafoy

Six mille kilomètres à parcourir et vingt-cinq siècles d'histoire à découvrir... Par un petit matin de février 1881, Jane Dieulafoy et son mari archéologue se lancent dans une époustouflante expédition qui va marquer son temps. Le couple va mettre à jour, après mille péripéties, des trésors fabuleux que des millions de visiteurs admirent, sans le savoir, tous les ans au Louvre. Au-delà de cette aventure passionnante, cette conférence nous plonge dans la vie d'une femme charismatique qui fut l'une des toutes premières françaises à recevoir la Légion d'honneur... et obtenir l'autorisation de porter un pantalon ! Photographe, exploratrice, écrivaine, conférencière hors-pair..., Jane Dieulafoy fut aussi une pionnière dans le combat pour l'égalité des femmes.
Audrey Marty est l’auteur d’un ouvrage retraçant la vie de cette aventurière hors du commun.

Visite guidée exposition Jean Dieuzaide à l’ensemble conventuel des Jacobins
rendez-vous sur place à 14h50

Pendant presque 60 ans, Jean Dieuzaide a travaillé sans relâche, mêlant les commandes et les explorations personnelles. Très tôt, il échange avec ses pairs, rejoint plusieurs cercles de photographes, intensifiant son engagement pour la reconnaissance du métier et de la discipline. Il s’implique dans les Rencontres internationales de la photographie, à Arles, et crée, en 1974, la galerie municipale du Château d’Eau, à Toulouse. Elle devient la première galerie publique française dédiée à la photographie.

derivative work: James McArdle, CC BY-SA 4.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0>, via Wikimedia Commons

Sous le commissariat de Françoise Denoyelle, historienne de la photographie, le Château d’Eau et les Archives municipales se sont mobilisés pour présenter des œuvres provenant de leurs réserves, d’institutions publiques et de collectionneurs privés.
Merci de vous inscrire auprès de la permanence de l’association les mercredis et jeudis de 15h à 17 h. Prix 1€50/personne qu'il faudra donner lors de l'accueil aux Jacobins.

Conférence : « Les histoires de la Belle Paule » par Jérôme Kerambloch, assistant de conservation au musée du Vieux-Toulouse
Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay

Carte postale La Belle Paule

Paule de Viguier est, après Clémence Isaure, le second personnage féminin incontournable de l’histoire de Toulouse. Mais à la différence de la muse des Jeux floraux, Paule de Viguier a bel et bien existé, traversant le XVIe siècle toulousain, entre guerres de religions et floraison artistique de la Renaissance. De sa vie réelle, on sait assez peu de choses. En revanche petit à petit s’est construit un récit type de sa vie, mêlant quelques éléments authentiques et d’autres, plus nombreux, relevant de la légende, voire du fabuleux. Élevée au rang de merveille de Toulouse, à l’égal de la basilique Saint-Sernin, Paule de Viguier a-t-elle rencontré (et séduit) François 1er en visite à Toulouse ? Fut-elle forcée de s’exposer à son balcon pour la délectation des Toulousains ? Était-elle l’auteure de poésies fort appréciées ? Autant de questions parmi d’autres que nous aborderons pour illustrer la fascination exercée au cours des siècles par la Belle Paule.

Visite : le théâtre du Capitole
Rendez-vous à 14h30 devant l’entrée du théâtre place du Capitole

Bulletin municipal de la ville de Toulouse, Public domain, via Wikimedia Commons

À travers un fait historique, que diriez-vous de pousser plus loin l’aventure et d’explorer toutes les facettes de l’identité toulousaine ?
Entre discussions sur les artistes, les artisans, mais aussi sur le patrimoine, les techniques de scène ou encore les décors, apprenez en plus sur le Théâtre du Capitole !

Merci de vous inscrire lors des permanences de l’association les mercredis et jeudis de 15 heures à 17 heures et de vous acquitter de la somme de 6 €

Rejoignez-nous !

Adhérez à l'association "Les Toulousains de Toulouse"

L’association est ouverte à tous et regroupe tous les amoureux de Toulouse qui s’intéressent à la découverte et à la protection de ses richesses historiques, culturelles et artistiques. Elle possède à l’hôtel Dumay un fonds d’archives et une bibliothèque consacrée au régionalisme.

Adhérer à l’Association, c’est :
Participer à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine toulousain et régional.
Profiter des activités mensuelles de l’association : conférences, expositions, visites guidées dans Toulouse ou les environs, visites gratuites du musée du Vieux-Toulouse.
Recevoir la revue de l’Association L’Auta (le vent d’Autan).

Adhérer à l'association Les Toulousains de Toulouse
Adhérer à l'association Les Toulousains de Toulouse
Adhérer à l'association Les Toulousains de Toulouse

Soutenez l'association de défense du patrimoine "Les Toulousains de Toulouse"

Reconnue d'utilité publique, le don à l'association les Toulousains de Toulouse ouvre droit à une réduction fiscale car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.

Adhérer à l'association Les Toulousains de Toulouse