L'édito du mois

 

Site de La Grave : acte II

Nous avons, dans notre édito du mois de janvier, exprimé notre désaccord sur le projet de promotion immobilière projeté sur le site de l’ancien hospice de La Grave par la société Kaufmann & Broad. Nous avons été reçus à la suite de cet article par la Mairie de Toulouse en la personne de Madame Laigneau, Maire–adjoint en charge de l’urbanisme qui a souhaité s’exprimer dans L’Auta, en forme de droit de réponse, sur le déroulement du projet qui nous chagrine. Voici in-extenso le texte qu’elle nous a fait parvenir :

« Le projet évoqué dans l’éditorial « Plaidoyer pour la Grave » se situe en lieu et place du bâtiment de l’ancien Institut Claudius Rigaud.
Faisant suite à plusieurs réunions de quartier de présentation de ce projet (la dernière en date étant le 5 décembre 2018), le 19 décembre dernier nous avons précisé le projet à Madame Tomasin en présence de l’architecte et de l’Architecte des Bâtiments de France (ABF) :
- l’implantation du bâtiment projeté permet d’élargir l’espace public et de libérer un mail planté de 30 mètres de largeur reliant la rue du Pont-Saint Pierre au jardin Raymond IV,
- les volumétries et la matérialité du projet ont été élaborées en étroite collaboration avec les services de la Ville et notamment sur les préconisations spécifiques de l’ABF,
- la hauteur du bâti est alignée sur l’altimétrie des bâtiments de l’ensemble historique de la Grave et plus précisément sur l’altimétrie de la base du dôme de la chapelle Saint Joseph. Cette hauteur ayant pour origine celle du bâti de 15 mètres imposée sur les schémas d’ordonnancement de façades dessinés par Monsieur Saget pour la place Saint-Cyprien,
- ce projet par son architecture à la fois contemporaine et patrimoniale, par ses matériaux en majorité de briques et de pierres, ne porte pas atteinte à l’harmonie du quartier et respecte les exigences de l’ABF en terme d’insertion.»

Dès le 21 novembre 2018 nous avions exprimé auprès de monsieur le maire, notre point de vue sur ce projet. Notre édito du mois de janvier est la suite logique de le réunion du comité de quartier du 5 décembre que cite Madame Laigneau. Nous venions pour engager un dialogue avec le promoteur et l’architecte (présents à la réunion). Cela n’a pas été possible. Nous l’avons regretté et nous sommes exprimés dans L’Auta…
Le 19 décembre, alors que L’Auta du mois de janvier était bouclé nous avons été reçus à la Mairie de Toulouse (voir ci-dessus). Nous avons découvert le contenu du projet qui, loin d’apaiser nos craintes, nous a démontré qu’elles étaient fondées.

Les documents qui nous ont été remis nous interpellent : où est la référence à l’ordonnancement de Saget (15 m) pour la place intérieure Sain-Cyprien quand le permis affiché sur site annonce un bâtiment de 21 m de hauteur ?
Qu’en est-il de l’exigence d’alignement de l’altimétrie du projet sur la base du dôme de la chapelle alors que la hauteur de la construction est supérieure de 6 m à ce niveau ?
Dans ces conditions, nous réitérons nos craintes sur l’impact de ce projet sur le site emblématique de La Grave. Est-on assurés que ce projet soit un atout maître pour la candidature à l’UNESCO de Toulouse ?

Aline Tomasin

 

 

L'Auta sur Gallica

L'Auta a été numérisé par la BNF. Les numéro sont consultables à l'adresse :

http://gallica.bnf.fr/

Rejoignez-nous

  • pour 1 an (calendrier) : 39 € (pour 10 numéros) - Le numéro : 5 € (Attention la cotisation passe à 39 € en 2019)
  • Adhésions pour les étudiants avec abonnement à L'Auta : 22 €
    Onglet Adhérez - Télécharger le bulletin

L'AUTA mars 2019

PROCHAINES VISITE ET CONFÉRENCE

  • Vendredi 8 mars : Visite :  La cinémathèque
  • Lundi 11 mars : Conférence : Le long combat en faveur du mariage des protestants, 1685-1787 : de la répression à la tolérance

SOMMAIRE

  • Site de La Grave acte II - A. Tomasin
  • Le peintre Louis Ernest Fortuné Andrieux - J.-P. Suzzoni et A. de Pérignon
  • Un voyage électoral - L. Remplon
  • 1889-1890 - Quand La Grave devint l’hôpital des maternités !  - J. Frexinos
  • Le mystère de la Paule-Graphie - Ph. Hugon
  • L’histoire du bureau de tabac de Cintegabelle  : une chanson engagée du XIXe siècle. - G. Renoux
  • Les arbres remarquables - J. Cransac
  • Toulouse... Hier... Le Télégramme - J.-P. Suzzoni
  • In Memoriam Isabelle de Beaumont