Prochaines visites et conférences

Lundi 23 janvier

Conférence : La médecine à Toulouse (1891-2017) par le Pr Frexinos
Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay

Avec la « renaissance » de la faculté de médecine en 1891 sur les allées Saint-Michel, commence une nouvelle ère médicale toulousaine. L’anesthésie est déjà bien implantée (1847). Les découvertes pasteuriennes débouchent sur le triomphe de l’infectiologie et le développement des vaccins (1885). La radiologie (1895) vient de rendre le corps transparent. De nombreuses cliniques privées apparaissent. Malheureusement deux guerres avec leurs drames et leurs horreurs vont interrompre cette période faste. Après un demi-siècle de « construction » l’hôpital de Purpan accueille en 1946 les premiers malades civils tandis que les premiers antibiotiques (pénicilline 1945) révolutionnent  le traitement de nombreuses infections jusque-là mortelles. A partir de 1958, la création des CHU va modifier le système hospitalier et les études médicales. Le nombre de lits d’hospitalisation, publics et privés, augmente considérablement. Les « miracles » continuent : cœur ouvert, dialyse, greffes, etc. La médecine moderne s’est installée, techniquement irréprochable ou presque, hélas accompagnée par de nouveaux problèmes démographiques et économiques.  

Venir au musée

Hôtel Dumay

Le musée du vieux Toulouse
7 rue du May, 31000 Toulouse


Fermeture hivernale
Réouverture le 3 juin jusqu'au 30 novembre 2020

Ouverture toute l'année sur rendez-vous pour les groupes et les scolaires
Fermé les dimanches et jours fériés.

L'AUTA août-septembre 2020

SOMMAIRE

  • Jacques Muron : une disposition à la méditation - A. Tomasin
  • Jacques Muron - Entretien avec Pierre Nouilhan
  • Jours gris, veilleur de nuit - J. Muron
  • L'estampe à Toulouse - C. Beyssen
  • Maître Izaure - Y. Le Petstipon
  • Mady Mesplé, une voix s'est tue... - L. Remplon
  • Château de Lacroix-Falgarde : vers une nouvelle vie ? - F. Peyré
  • Dans notre musée - G. Bessis
  • Toulouse... Hier... Le stadium - L. Remplon
  • Le cordonnier de la rue Merly - M. Salvador Alflallo
  • In Memoriam Gaston Malpas - L. Remplon