Visites, conférences à venir

Conférence : 150 ans de transports publics à Toulouse
par Mr Robert Marconis, professeur émérite des universités*
Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay


Des premières lignes d’omnibus à chevaux (1863) aux réalisations actuelles des lignes de tramways (lignes Garonne et Envol), une invitation à revisiter l’histoire urbaine de la ville, et à méditer sur les rapports complexes qui se sont noués depuis 150 ans entre urbanisme et transports. Du « grand village » que fut longtemps Toulouse, progressivement envahi par l’automobile, à la métropole actuelle, dotée d’un métro depuis 1993, qui s’efforce aujourd’hui de rendre « droit de cité » aux transports collectifs et aspire à jouer dans la cour des grandes agglomérations européennes.

* Auteur aux éditions Privat de : Toulouse, un métro pour changer de siècle (2008), 150 ans de transports publics à Toulouse (avec J. Vivier, 2009), Toulouse, Territoires du tramway (2010).

 

Affiche du 83e salon des Artistes MéridionauxVisite : 83e Salon des Artistes Méridionaux
Rendez-vous sur place à 15 h (Maison des Associations, 2e étage, rue Férétra et 81 rue Saint-Roch, métro B, arrêt Saint-Agne/Empalot).

La visite sera assurée par Bernard Ryon, président de la Société des Artistes Méridionaux.

A 16 h 45 présentation de l'ouvrage Toulouse l'Occitane - Regards sur la vie culturelle à Toulouse au XIXe siècle
En présence de l'auteur André Dupuy et de Jean Cassaigneau, membre des Toulousains de Toulouse et président de l'association éditrice "La Lomagne, Mémoire pour Demain".

 

Littorius, assiette Fouque et Arnoux série histoire de ToulouseConférence à 17 h : Les Wisigoths
Par M. Georges Labouysse, professeur honoraire

Les Goths ! Un peuple migrant qui, parti de la Baltique au premier siècle, n'acheva qu'en 711, en Ibérie, son épopée multi-séculaire, après avoir fait de Toulouse sa capitale d'un royaume s'étendant au Ve siècle de la Loire à Gibraltar... Un peuple nomade  qui réussira sa sédentarisation sur les terres d'Aquitaine capables d'assurer sa subsistance. Dans cette Antiquité tardive, les wisigoths maintiendront et nous transmettront les valeurs et la culture gréco-romaines, dont le Code d'Alaric servira de base aux droits écrits européens.

Exposition : Sur les traces de Toulouse disparu

Rendez-vous à la bibliothèque d'étude et du patrimoine, 1 rue du Périgord, à 15 h (sur inscription).

 La bibliothèque d'étude et du patrimoine vous propose de partir sur les traces d'un Toulouse disparu ou qui a failli diaparaître. L'occasion d'une ballade dans le passé de la ville pour suivre son évolution au fil des siècles et (re)découvrir certains éléments de son patrimoine.
Certaines oeuvres et objets sont prêtés gracieusement par le musée du Vieux-Toulouse

Conférence : Le pastel hier et aujourd'hui, à 17h à l'hôtel Dumay
par Mme Denise Siméon-Lambert

Le pastel a été une des richesses de la région aux XVe et XVIe siècles, après de longues préparations, il était utilisé dans la teinture des tissus et sa culture eut des répercussions pas seulement économiques, puis il fut détrôné par l'introduction de l'indigo. Depuis quelques années le pastel connaît un renouveau et de nouvelles utilisations.

Conférence : Le suaire de Cadouin, à 17h à l'hôtel Dumay
par Mme M. Fournié, professeur d'histoire médiévale à l'université de Toulouse II Le Mirail.

Le Saint suaire du Christ qui est conservé à Cadouin en Périgord a été déposé à Toulouse de 1392 à 1455. Pendant cette période la relique a été l'objet d'enjeux d'argent et de pouvoir de la part des notables toulousains, laïcs ou écclésiastiques. Les capitouls éspéraient en effet garder à perpétuité ce tissu sacré qu'on exposait solenellement (au Taur puis à Saint-Bernard) et qui accomplissait des miracles nombreux et spectaculaires. Il reste à Toulouse, en dehors d'abondants documents écrits, quelques traces "archéologiques" du séjour d'un suaire plus célèbre à l'époque que ne l'était le linceul appelé actuellement "de Turin".

Exposition : Sur les traces de Toulouse disparu

Rendez-vous à la bibliothèque d'étude et du patrimoine, 1 rue du Périgord, à 15 h (sur inscription).

 La bibliothèque d'étude et du patrimoine vous propose de partir sur les traces d'un Toulouse disparu ou qui a failli diaparaître. L'occasion d'une ballade dans le passé de la ville pour suivre son évolution au fil des siècles et (re)découvrir certains éléments de son patrimoine.
Certaines oeuvres et objets sont prêtés gracieusement par le musée du Vieux-Toulouse

sortie des Toulousains de Toulouse en 1912Conférence dans le cadre de La Novela : Les Toulousains de Toulouse, plus de 100 ans d'histoire

de M. Jacques Frexinos, président des Toulousains de Toulouse
Rendez-vous à 18 h salle Osete de l'Espace Duranti, rue du Lieutenant-colonel Pélissier.

La place Marius-PinelVisite

La place Marius-Pinel

Bus 23, arrêt Savignac, ou 16, arrêt Tilleuls. Rendez-vous à 14 h 30 devant le kiosque

Située dans le quartier Bonhoure-Guilheméry, la place Marius-Pinel n’est pas a priori un lieu d’un grand intérêt historique. Elle n’est pas non plus connue comme un lieu de mémoire. Et pourtant elle fourmille de petites histoires et même d’aventures… Yves Le Pestipon, grand « pinélisateur », propose de nous les raconter et de nous faire découvrir le kiosque de Jean Montariol, le boulodrome, l’espace canin, les arbres, les grilles, l’aire de jeux, les nombres attachés à ce lieu… et nous admettrons avec lui que la place Pinel est un lieu plein de surprises.

Jules Léotard, une destinée exceptionnelleConférence

Jules Léotard, une destinée exceptionnelle
par Mme Michèle Pachany-Léotard

Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay

Du gymnase paternel de la rue du Rempart Saint-Etienne à la célébrité européenne, venez suivre l'itinéraire du toulousain Jules Léotard, l'inventeur du trapèze volant. Vous découvrirez l'artiste légendaire devenu une star au firmament circassien du Second Empire mais pas seulement, il fut aussi un formidable compétiteur des courses de vélocipèdes dont le coup d'envoi se donnait sur l'allée Saint-Agne. La conférence sera illustrée de documents d’époque.

Rejoignez-nous !

Adhérez à l'association "Les Toulousains de Toulouse"

L’association est ouverte à tous et regroupe tous les amoureux de Toulouse qui s’intéressent à la découverte et à la protection de ses richesses historiques, culturelles et artistiques. Elle possède à l’hôtel Dumay un fonds d’archives et une bibliothèque consacrée au régionalisme.

Adhérer à l’Association, c’est :
Participer à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine toulousain et régional.
Profiter des activités mensuelles de l’association : conférences, expositions, visites guidées dans Toulouse ou les environs, visites gratuites du musée du Vieux-Toulouse.
Recevoir la revue de l’Association L’Auta (le vent d’Autan).

Adhérer à l'association Les Toulousains de Toulouse
Renouveler l'adhésion à l'association Les Toulousains de Toulouse

Soutenez l'association de défense du patrimoine "Les Toulousains de Toulouse"

Reconnue d'utilité publique, le don à l'association les Toulousains de Toulouse ouvre droit à une réduction fiscale car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.

Faire un don à l'association Les Toulousains de Toulouse