visites, conférences à venir

Jeudi 21 février

visite : le SAMU
Rendez-vous sur-place à 15 heures, SAMU Hôpital Purpan, bâtiment Louis Lareng,
Le Service d’Aide Médicale d’Urgence de la Haute-Garonne (SAMU 31) est connu principalement par son action de prise en charge des urgences pré-hospitalières « au pied de l’arbre » et comme service hospitalier sans malade.
Depuis 2012, le SAMU 31 est une structure hospitalière d’organisation globale de prise en charge et de prévention des situations d’urgences individuelles et collectives. Il est organisé en plusieurs unités coordonnées entre elles.
Merci de vous inscrire les mercredis et jeudis de 15 h à 18 h ou au 05 62 27 11 50 aux mêmes heures.

Résultat de recherche d'images pour "samu toulouse"

Lundi 14 janvier 2019

Conférence : « Les peintures du croisillon septentrional de Saint-Sernin de Toulouse : nouvelles données » par V. Czerniak Maître de conférences en Histoire de l’art du Moyen Âge, Université Toulouse 2 – Jean Jaurès
Rendez-vous à l’hôtel Dumay à 17 heures

La basilique Saint-Sernin de Toulouse conserve quelques témoignages épars de sa décoration picturale médiévale au nombre desquels figure la composition sise dans la première travée occidentale du croisillon nord. Développée sur l’ensemble de la travée – mur, voûte et arcs – la peinture propose un programme iconographique riche et cohérent qui fut analysé par Marcel Durliat à l’heure de sa mise au jour. Cette lecture, ainsi que l’appréciation des données stylistiques, peuvent être aujourd’hui affinées à la faveur de comparaisons avec d’autres ensembles peints relevant de la sphère pontificale. Une nouvelle mise en lumière qui autorise également une révision de leur datation.

Résultat de recherche d'images pour "fresque st sernin toulouse"

jeudi 24 janvier 2019

visite : Couvent Notre Dame de la Compassion, par sœur Janine et Henri Lample l'archiviste
Rendez-vous à 15 heures sur place, 2 rue Deville 31000 Toulouse – Métro Ligne A Capitole

La Congrégation Notre Dame de la Compassion a été fondée à Toulouse le 2 novembre 1817 par Maurice Garrigou, prêtre diocésain. Son but est l’éducation chrétienne des filles et le soin des pauvres par tous les moyens possibles.
Cette visite retracera l’historique du bâtiment du Collège de Foix et de la Congrégation de Notre-Dame de la Compassion
Merci de vous inscrire lors des permanences de ‘association les mercredis et jeudis de 15 h à 18 h ou au 05 62 27 11 50 aux mêmes heures.

Résultat de recherche d'images pour "couvent notre dame de la compassion toulouse"

Vendredi 7 décembre

Visite du Salon annuel des Artistes Méridionaux
Rendez-vous à 15 heures, maison des Associations, 3 place Guy-Hersant 31400 Toulouse, Métro ligne B Saint-Agne ou Empalot – Parking gratuit

La Société des Artistes Méridionaux est l’un des éléments majeurs de la vie artistique toulousaine et occitane. Son 89e Salon est l’occasion de confronter les diverses tendances de l’art contemporain. « L’art nait de contraintes, vit de luttes et meurt de liberté » André GIDE.
L’artiste a toujours joué et tenté de représenter le monde, avec ou sans interdits, selon son époque, sa localisation et sa pratique. Cette année, les Artistes Méridionaux présentent les œuvres de 86 plasticiens de la grande région Occitanie réalisées autour du thème : Jeux interdits. Monsieur Rouget, président de la Société, assurera la visite.

Résultat de recherche d'images pour "salon des artistes méridionaux toulouse 2018"

Lundi 17 décembre

Conférence : Villefranche-de-Rouergue et Toulouse par R. Laurière
Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay


Créée en 1252 la bastide de Villefranche-de-Rouergue est une représentation emblématique de ce type d’urbanisation médiévale. Ses nombreux monuments (chartreuse, collégiale, chapelles de pénitents, château de Graves…) sont bien connus. Si sa situation vis à vis la métropole toulousaine peut paraître lointaine, plusieurs exemples de rapports étroits avec elle, sont à évoquer.
Avant tout sa fondation puisque Raymond IV de Saint Gilles puis Alphonse de Poitiers, dernier comte de Toulouse, sont à l’origine directe de la fondation de Villefranche. Plus tard des artistes toulousains, oh combien prestigieux, comme N. Bachelier et G. Virebent laisseront leurs marques dans la bastide, en particulier au château de Graves dont l’épouse du constructeur était toulousaine.

jeudi 15 novembre

Visite de l’académie des Jeux floraux par Philippe Dazet-Brun
Rendez-vous à 15 heures dans la cour de l’hôtel d’Assézat


Le secrétaire perpétuel vous fera découvrir les salons de l’Académie installée dans l’hôtel d’Assézat depuis 1894, et la riche collection d’œuvres d’art qu’elle conserve. Cette visite consistera en une présentation de la salle Clémence-Isaure, du salon blanc et de la salle de l'archivaire, par lesquels la vie de l'Académie sera retracée en son passé et son présent.
Merci de vous inscrire lors des permanences de l’association les mercredis et jeudis de 15h à 18h ou au 05 62 27 11 50 aux mêmes heures.


Photo M. Arnal

Lundi 10 et vendredi 14 décembre

Visite : les sculptures du maître de Rieux au musée des Augustins
Rendez-vous sur place à 14h45


Jean Tissendier, frère mineur et évêque de Rieux, fit bâtir une chapelle à l’extrémité orientale du couvent des Cordeliers de Toulouse qu’il consacra à la Vierge en 1343. Il commanda pour l’orner les œuvres les plus précieuses dont un exceptionnel cycle de sculptures constitué aujourd’hui de dix-neuf figures grandeur nature.
La chapelle fut détruite au tout début du XIXe siècle, mais Jean-Paul Lucas parvint à sauver un grand nombre des sculptures qui la décoraient en les faisant déposer au musée des Augustins dont il fut l’un des fondateurs.
L’élégance, le raffinement ainsi que les qualités expressives du collège apostolique, des trois saints franciscains (François, Antoine de Padoue et Louis d’Anjou ou de Toulouse) et de Jean Tissandier lui-même figuré par deux fois (en donateur et sur son gisant), font de ce groupe l’un des plus prestigieux ensembles de l’art du XIVe siècle, dû à la main du fameux Maître de Rieux et de son atelier. Nous en détaillerons les sources, le programme et le style.
Merci de vous inscrire lors des permanences les mercredis et jeudis de 15 h à 18 h et de vous acquitter de la somme de 2 €.

Résultat de recherche d'images pour "maître de rieux"

 

Lundi 19 novembre

Conférence : De Mémoire et de Paix. Le pacifisme dans les monuments aux morts de 14-18 par Emmanuel Delandre
Rendez-vous à l’Hôtel Dumay à 17 heures


Près de 1,4 million de soldats français tués. Voilà l’effroyable bilan humain de la Première Guerre mondiale. Au sortir de la guerre, en érigeant des monuments recensant et honorant leurs morts, les communes de France ont voulu rendre hommage à ce terrible sacrifice.
Sur ces milliers de stèles et monuments, quelques dizaines sont d’inspiration pacifiste, et une petite quarantaine seulement dénonce sans ambiguïté la guerre et ses responsables. À l’heure de pleurer leurs « morts », quelques rares communes firent le choix – difficile, courageux et encore méconnu aujourd’hui – de condamner l’absurdité de la guerre, et de célébrer la paix.
À travers un tour de France photographique effectué sur trois ans, Emmanuel Delandre rend hommage à cette « présence pacifiste ». Avec pour ambition d’en révéler la force évocatrice et la charge émotionnelle. Pari réussi. Sensibles et fortes, ses images nous incitent à poser un regard différent sur les monuments aux morts qui, ainsi mis en lumière, n’en militent que mieux pour la paix. En évoquant la Grande Guerre sans glorifier la mort, en rappelant son dramatique bilan humain sous l’angle pudique du silence et du recueillement, le travail photographique d’Emmanuel Delandre – plus sensible que didactique – contribue à célébrer la paix.
De Mémoire et de Paix nous rappelle, à l’instar de Jean Jaurès, combien « l’affirmation de la paix est le plus haut des combats ». Est-il utile de dire la nécessité et la permanence de ce message ?

monuments aux mort de Cazaril-Lespènes : maudite guerre

Lundi 22 octobre

Conférence : La Grave, l’hôpital témoin de l’histoire toulousaine par le Pr Jacques Frexinos
Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay

C’est un des plus anciens hôpitaux de Toulouse, cité pour la première fois en 1197 sur une charte de Raimon VI. Son histoire s’inscrit dans les misères de la ville, avec l’arrivée de la peste dès 1348, La Grave devient officiellement l’hôpital San Sébastien des pestiférés  en 1508. Puis est transformée en Hôpital Général, lieu du Grand renfermement à partir de 1647. Sous  l’égide de la Compagnie du Saint-Sacrement et de l’Aumône Générale, l’hôpital devient  un refuge et un lieu de rééducation religieuse pour les pauvres, les orphelins et les vieillards démunis. C’est aussi une prison avec cachots pour les mendiants, les vagabonds, les fous et les prostituées. Après la Révolution la médicalisation commence avec la naissance de la psychiatrie et la création d’un « asile des fous » sous l’impulsion des idées de Pinel et Esquirol. La maternité est transférée de l’Hôtel-Dieu en 1889, suivie par la Clinique obstétricale et gynécologique, en 1891 et la Clinique des maladies nerveuses. La première moitié du XXe siècle voit l’individualisation ou le développement de spécialités : chirurgie infantile 1920, urologie 1922, ORL et Centre régional anticancéreux en 1924, dermatologie 1939 et ophtalmologie 1947.

Cette narration historique sera précédée par une reconstitution de l’évolution architecturale et suivi de quelques commentaires sur l’avenir de l’édifice. Visiter aujourd’hui La Grave c’est retrouver, dans une architecture du XIXe siècle, tous les grands moments de l'histoire de Toulouse et de son passé médical !

Le Dôme de la Grave par George Gaudion (1885-1942)

 

Mardi 16 et jeudi 18 octobre

Visite : des arbres remarquables du jardin des plantes par Janine Cransac
Rendez-vous à 15 heures à la maison de l'environnement, 14 rue de Tivoli. Métro ligne B arrêt François-Verdier, ou bus 44, arrêt Grand-Rond

Présentation du livre, de l'exposition et de l'association "Arbres et Paysages d'Autan", ensuite visite découverte de quelques arbres remarquables du Jardin des Plantes.

Passionnée depuis toujours par les arbres, Janine Cransac est à l’origine de l’association "Arbres et Paysages d’Autan" créée en 1995. Directrice de l’association pendant 15 ans, elle est depuis 2011 responsable de la commission « arbres remarquables ». La passion et l'amour des arbres de Janine Cransac vous transportera dans un monde merveilleux où les arbres et les hommes ont une place privilégiée et respectée. Elle vous parlera de l'importance et des pouvoirs fabuleux des arbres, des dernières découvertes scientifiques et répondra à vos questions dans la mesure de ses connaissances.
Merci de vous inscrire à la permanence de l'association les mercredis et jeudis de 15 h à 18 h et de vous acquitter de la somme de 4 €.

Résultat de recherche d'images pour "arbre grand-rond toulouse"

Venir au musée

Hôtel Dumay

Le musée du vieux Toulouse
7 rue du May, 31000 Toulouse


Fermeture hivernale
Réouverture du 15 avril au 31 octobre 2019

Ouverture toute l'année sur rendez-vous pour les groupes et les scolaires
Fermé les dimanches et jours fériés.
Visite guidée les mercredis et les vendredis
à 15 h sans supplément.

L'AUTA juin 2019

PROCHAINES VISITE ET CONFÉRENCE

  • Lundi 3 juin : L'aéroport de Toulouse Blagnac par Annie Thomas
  • Samedi 22 juin : Sortie annuelle en Ariège 

SOMMAIRE

  • Hommage à Renée Aspe - A. Tomasin
  • Renée Aspe (1922-1969) ou la liberté revendiquée - S. Vinel
  • Les signatures de Renée Aspe. Glose sur un e muet et autres commentaires - G. Bessis
  • Les céramiques de Renée Aspe - S. Vinel
  • Sur les tarces de Renée Aspe - C. Clément et S. Ruiz
  • Renée Aspe : fortune critique - A. de Pérignon
  • "Voyages avec ma tante !"