visites, conférences à venir

Mardi 16 janvier 2018

Visite de l’Hôpital de La Grave par le Pr Jacques Frexinos
Rendez-vous sur place à 14h30 entrée sous le pont Saint-Pierre.

Même si la chapelle et le Dôme sont inaccessibles pour cause de travaux, la visite de La Grave (cours du carré historique, tour Taillefer, ancienne chapelle dans la grande salle voutée en sous-sol, quartier « des fous » (ancien couvent des Dames de la porte) nous entraîne dans les grands moments de l'histoire de Toulouse : la peste 1348, le Grand renfermement 1647, l'Hospice 1750, et après 1800 la psychiatrie puis la maternité la médecine moderne et les premières spécialités. Toute une grande histoire médicale et toulousaine !
Merci de vous inscrire lors des permanences de l’association les mercredis et jeudis de 15 h à 18 h, ou au 05 62 27 11 50, aux mêmes jours et horaires.

Lundi 11 décembre 2017

Conférence : Toulouse et la Garonne par Robert Marconis
Professeur émérite, Université Toulouse-Jean-Jaurès
Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay

Musée du Vieux-ToulouseAu fil des siècles se sont noués des rapports complexes entre Toulouse et la Garonne. Un fleuve redouté pour ses crues mais qu’il fallait franchir pour permettre les échanges indispensables à la vie économiques, et dont la puissance apportait l’énergie indispensable aux moulins puis à la production d’électricité.
Après avoir conçu au XVIIIe siècle un grand projet urbain, resté inachevé, autour de la Garonne, qui donne à la ville actuelle un décor unique de quais et de « monuments », composante essentielle de son patrimoine, Toulouse a tourné le dos à son fleuve, jusqu’au début des années 1970. Au nom de la « modernité », des projets ambitieux ont même menacé ce patrimoine au cours du XXe siècle (destruction du Pont-Neuf, voies sur berges…). Aujourd’hui, au contraire, se développe une politique visant à « réconcilier la ville et son fleuve », autour d’activités ludiques et culturelles, protégeant et valorisant le patrimoine naturel et bâti. De la reconversion du Château d’eau (1974) au grand projet actuel de réaménagement de l’île du Ramier, la conférence, mobilisant cartes et images, se propose d’évoquer cette histoire complexe, en faisant dialoguer passé et présent

Jeudi 14 décembre 2017

Visite du 80e salon des Artistes Méridionaux
Rendez-vous sur-place à 14 heures
Maison des Associations - 3 place Guy-Hersant - 31400 Toulouse
Métro B Saint-Agne ou Empalot - Parking gratuit

90 peintres, pastellistes, graphistes, graveurs, photographes, sculpteurs, installateurs présentent leurs œuvres inspirées par le thème : Métamorphose. Au-delà des mythes universels de changement de forme ou d'état, de notion de séquence, de série, de temporalité, les artistes sélectionnés livrent une interprétation très personnelle et très libre du concept de métamorphose. Cette exposition est l'occasion de révéler et de mettre en relation les diverses tendances de l'art contemporain.

vendredi 8 décembre 2017

Visite de l’Hôtel de Police

rendez-vous à 14h45 devant l'entrée du commissariat de police - 23 boulevard de l'Embouchure 31200 Toulouse
Accès Métro ligne B Station Canal du Midi

visite de l'hôtel de Police par les Toulousains de Toulouse le 8 édcembre 2017

Cette visite de deux heures nous permettra de voir :
- la DDSP (Direction départementale de la sécurité publique)
- le Centre d'Information et de Commandement (centre névralgique - PC Radio)
- les gardes à vue, les geôles, les prises d'empreintes qui alimentent les fichiers, le stand de tir.
- une démonstration du cinémomètre radar qui sert à verbaliser les excès de vitesse.

Merci de vous inscrire lors des permanences de l’association les mercredis et jeudis de 15h à 18h ou au 05 62 27 11 50 aux même horaires. Merci de vous munir d’une pièce d’identité, obligatoire pour pénétrer dans l’Hôtel de Police.

Lundi 20 novembre

Visite : Saint-Pierre-des-Cuisines par Quitterie Cazes
Rendez-vous sur-place à 10 heures

Cet édifice historique toulousain de premier ordre dévoile une stratification chronologique passionnante et inédite dans un lieu qui est aujourd’hui consacré à la musique et à la danse. La descente de quelques marches engage le visiteur dans une brusque remontée dans le temps, au IVe siècle ou au début du siècle suivant.
Alors que l’évêché de Toulouse se constitue et s’implante à l’est de la cité, une première église, à vocation funéraire, est construite au coeur d’une nécropole, au nord, en bordure de Garonne. D’une longueur de 30 mètres, elle devait présenter des dimensions comparables à celles de la première église Saint-Sernin, contemporaine. On se réunissait donc, à la fin de l’Antiquité, dans cette église, afin de commémorer les défunts dont les tombes envahissaient tout l’espace environnant et jusqu’au coeur de la nef.
Merci de vous inscrire auprès de la permanence les mercredis et jeudis de 15 heures à 18 heures, ou au 05 62 27 11 50 aux mêmes jours et horaires.
Le prix de la visite est de 1,50 € à payer sur place.

Lundi 13 novembre

Conférence : « La redécouverte d’un Caravage à Toulouse ? » par Maître Labarbe
Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay

L’année 2016 avait été marquée par la découverte d’une oeuvre, Judith et Holopherne, qu’on a attribuée au Caravage, dans un grenier toulousain. Le commissaire-priseur au coeur de cette « affaire » nous propose donc de revenir sur ce qui constitue une véritable enquête policière : le tableau est-il bien du maître ? Quels sont les experts sollicités ? Comment cette précieuse toile a atterri dans ce grenier toulousain ?

Jeudi 12 octobre 2017

Visite à l'Institut Catholique de Toulouse

Rendez-vous à 15 heures, 1 rue de la Fonderie- Espace muséographique Georges Baccrabère par M. Gérard Villeval et exposition de sculptures de Sophie Zinao par Mme Pascale Cazalès

En 1933, sous la façade ouest des bâtiments de l’Institut catholique a été mise au jour une importante section d'un rempart Gallo-romain du Bas-Empire datant probablement de la fin du IIIe siècle ap. J.-C. Dès 1973, l’Abbé Baccrabère, décédé en 2007, et une équipe de bénévoles aménagèrent cet ensemble. Aujourd’hui un nouvel espace muséographique inauguré le 18 octobre 2010, permet de découvrir l’ensemble de ces collections organisées en sections.

Lundi 23 octobre 2017

Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay
conférence sur "des animaux et des hommes dans la ville ancienne : le cas de Toulouse à l'époque moderne" par Jean-Luc Laffont
maître de conférences en Histoire moderne à l'Université de Perpignan-Via Domitia

Tous les paramètres concordent pour souligner l'omniprésence de l'animal dans la ville et sa promiscuité avec ses habitants. Il en résulte un certain nombre de problèmes (hygiène, circulation, etc.) que l'administration municipale (capitoulat) a tenté de résoudre avec une attention de plus en plus soutenue au fil du temps. On perçoit ainsi une évolution de la place et de l'importance de l'animal dans la vie toulousaine durant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Un problème lié à une espèce d'animaux ressort tout particulièrement: l’inflation de la population canine caractérisé par le pullulement des chiens errants, phénomène qui s'observe à partir des années 1770 et s'impose rapidement comme un problème majeur pour l'autorité municipale.

Septembre 2017 (2)

Mardi 5 et 19 septembre
visite de l’exposition Les frères Alet, au musée du Vieux-Toulouse
Rendez-vous à l’hôtel Dumay à 15 heures

L’aîné, Maurice, fut ébéniste, décorateur et conçut des meubles qui s’inscrivent dans les modes successives de l’Art nouveau, de l’Art déco puis du modernisme, vendus dans sa boutique de la rue Saint-Antoine-du-T. Son frère Edmond était un dessinateur de talent qui croqua les Toulousains dans toutes leurs activités, attaché à la culture languedocienne.

À travers une sélection de dessins, tableaux, objets, archives, et d’une trentaine de meubles les visiteurs découvriront, outre les frères Alet, cinquante ans de création.

Samedi 23 septembre
visite de la rue du Taur par Gérard Villeval
Rendez-vous à 10 heures au milieu de la place du Capitole
Redécouvrez l’ancienne rue des Claustres, longue de 350 mètres, alliant petite et grande histoires de Toulouse.

Septembre 2017

Mardi 5 et 19 septembre
visite de l’exposition Les frères Alet, au musée du Vieux-Toulouse
Rendez-vous à l’hôtel Dumay à 15 heures

L’aîné, Maurice, fut ébéniste, décorateur et conçut des meubles qui s’inscrivent dans les modes successives de l’Art nouveau, de l’Art déco puis du modernisme, vendus dans sa boutique de la rue Saint-Antoine-du-T. Son frère Edmond était un dessinateur de talent qui croqua les Toulousains dans toutes leurs activités, attaché à la culture languedocienne.

À travers une sélection de dessins, tableaux, objets, archives, et d’une trentaine de meubles les visiteurs découvriront, outre les frères Alet, cinquante ans de création.

Samedi 23 septembre
visite de la rue du Taur par Gérard Villeval
Rendez-vous à 10 heures au milieu de la place du Capitole
Redécouvrez l’ancienne rue des Claustres, longue de 350 mètres, alliant petite et grande histoires de Toulouse.

Venir au musée

Hôtel Dumay

Le musée du vieux Toulouse
7 rue du May, 31000 Toulouse


Fermeture hivernale
Réouverture du 15 avril au 31 octobre 2019

Ouverture toute l'année sur rendez-vous pour les groupes et les scolaires
Fermé les dimanches et jours fériés.
Visite guidée les mercredis et les vendredis
à 15 h sans supplément.

L'AUTA août-septembre 2019

PROCHAINES VISITE ET CONFÉRENCE

  • Samedi 28 septembre : Visite de la rue de la Dalbade

SOMMAIRE

  • La brique toulousaine : enduite ou apparente ? - A. Tomasin
  • L’art du portrait chez Renée Aspe - S. Vinel
  • Eté - Hiver 1944. La Libération de Toulouse • G. Mailhos †.
  • Le meurtre d’Ampouillac : les éléments d’une enquête - G. Renoux
  • Jean Baptiste Charles Paya (1807-1865), éditeur et journaliste à Toulouse et Paris, éveilleur de conscience » À l’origine de la Librairie et des Éditions Privat - I. Privat
  • Une histoire de cocher de fiacre à Toulouse - J. Belou
  • Le bout du souffle… - L. Remplon
  • Toulouse… Aujourd’hui… le cinéma UGC - J.-P. Suzzoni
  • L’attentat du cinéma UGC du 1er mars 1944 - J. Fezxinos
  • Monsieur le Maire de Toulouse nous répond
  • Commentaire de couverture - J. Kerambloch
  • Notes de lectures
  • In Memoriam : Christian Maillebiau