visites, conférences à venir

Jeudi 14 décembre 2017

Visite du 80e salon des Artistes Méridionaux
Rendez-vous sur-place à 14 heures
Maison des Associations - 3 place Guy-Hersant - 31400 Toulouse
Métro B Saint-Agne ou Empalot - Parking gratuit

90 peintres, pastellistes, graphistes, graveurs, photographes, sculpteurs, installateurs présentent leurs œuvres inspirées par le thème : Métamorphose. Au-delà des mythes universels de changement de forme ou d'état, de notion de séquence, de série, de temporalité, les artistes sélectionnés livrent une interprétation très personnelle et très libre du concept de métamorphose. Cette exposition est l'occasion de révéler et de mettre en relation les diverses tendances de l'art contemporain.

vendredi 8 décembre 2017

Visite de l’Hôtel de Police

rendez-vous à 14h45 devant l'entrée du commissariat de police - 23 boulevard de l'Embouchure 31200 Toulouse
Accès Métro ligne B Station Canal du Midi

visite de l'hôtel de Police par les Toulousains de Toulouse le 8 édcembre 2017

Cette visite de deux heures nous permettra de voir :
- la DDSP (Direction départementale de la sécurité publique)
- le Centre d'Information et de Commandement (centre névralgique - PC Radio)
- les gardes à vue, les geôles, les prises d'empreintes qui alimentent les fichiers, le stand de tir.
- une démonstration du cinémomètre radar qui sert à verbaliser les excès de vitesse.

Merci de vous inscrire lors des permanences de l’association les mercredis et jeudis de 15h à 18h ou au 05 62 27 11 50 aux même horaires. Merci de vous munir d’une pièce d’identité, obligatoire pour pénétrer dans l’Hôtel de Police.

Lundi 20 novembre

Visite : Saint-Pierre-des-Cuisines par Quitterie Cazes
Rendez-vous sur-place à 10 heures

Cet édifice historique toulousain de premier ordre dévoile une stratification chronologique passionnante et inédite dans un lieu qui est aujourd’hui consacré à la musique et à la danse. La descente de quelques marches engage le visiteur dans une brusque remontée dans le temps, au IVe siècle ou au début du siècle suivant.
Alors que l’évêché de Toulouse se constitue et s’implante à l’est de la cité, une première église, à vocation funéraire, est construite au coeur d’une nécropole, au nord, en bordure de Garonne. D’une longueur de 30 mètres, elle devait présenter des dimensions comparables à celles de la première église Saint-Sernin, contemporaine. On se réunissait donc, à la fin de l’Antiquité, dans cette église, afin de commémorer les défunts dont les tombes envahissaient tout l’espace environnant et jusqu’au coeur de la nef.
Merci de vous inscrire auprès de la permanence les mercredis et jeudis de 15 heures à 18 heures, ou au 05 62 27 11 50 aux mêmes jours et horaires.
Le prix de la visite est de 1,50 € à payer sur place.

Lundi 13 novembre

Conférence : « La redécouverte d’un Caravage à Toulouse ? » par Maître Labarbe
Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay

L’année 2016 avait été marquée par la découverte d’une oeuvre, Judith et Holopherne, qu’on a attribuée au Caravage, dans un grenier toulousain. Le commissaire-priseur au coeur de cette « affaire » nous propose donc de revenir sur ce qui constitue une véritable enquête policière : le tableau est-il bien du maître ? Quels sont les experts sollicités ? Comment cette précieuse toile a atterri dans ce grenier toulousain ?

Jeudi 12 octobre 2017

Visite à l'Institut Catholique de Toulouse

Rendez-vous à 15 heures, 1 rue de la Fonderie- Espace muséographique Georges Baccrabère par M. Gérard Villeval et exposition de sculptures de Sophie Zinao par Mme Pascale Cazalès

En 1933, sous la façade ouest des bâtiments de l’Institut catholique a été mise au jour une importante section d'un rempart Gallo-romain du Bas-Empire datant probablement de la fin du IIIe siècle ap. J.-C. Dès 1973, l’Abbé Baccrabère, décédé en 2007, et une équipe de bénévoles aménagèrent cet ensemble. Aujourd’hui un nouvel espace muséographique inauguré le 18 octobre 2010, permet de découvrir l’ensemble de ces collections organisées en sections.

Lundi 23 octobre 2017

Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay
conférence sur "des animaux et des hommes dans la ville ancienne : le cas de Toulouse à l'époque moderne" par Jean-Luc Laffont
maître de conférences en Histoire moderne à l'Université de Perpignan-Via Domitia

Tous les paramètres concordent pour souligner l'omniprésence de l'animal dans la ville et sa promiscuité avec ses habitants. Il en résulte un certain nombre de problèmes (hygiène, circulation, etc.) que l'administration municipale (capitoulat) a tenté de résoudre avec une attention de plus en plus soutenue au fil du temps. On perçoit ainsi une évolution de la place et de l'importance de l'animal dans la vie toulousaine durant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Un problème lié à une espèce d'animaux ressort tout particulièrement: l’inflation de la population canine caractérisé par le pullulement des chiens errants, phénomène qui s'observe à partir des années 1770 et s'impose rapidement comme un problème majeur pour l'autorité municipale.

Septembre 2017 (2)

Mardi 5 et 19 septembre
visite de l’exposition Les frères Alet, au musée du Vieux-Toulouse
Rendez-vous à l’hôtel Dumay à 15 heures

L’aîné, Maurice, fut ébéniste, décorateur et conçut des meubles qui s’inscrivent dans les modes successives de l’Art nouveau, de l’Art déco puis du modernisme, vendus dans sa boutique de la rue Saint-Antoine-du-T. Son frère Edmond était un dessinateur de talent qui croqua les Toulousains dans toutes leurs activités, attaché à la culture languedocienne.

À travers une sélection de dessins, tableaux, objets, archives, et d’une trentaine de meubles les visiteurs découvriront, outre les frères Alet, cinquante ans de création.

Samedi 23 septembre
visite de la rue du Taur par Gérard Villeval
Rendez-vous à 10 heures au milieu de la place du Capitole
Redécouvrez l’ancienne rue des Claustres, longue de 350 mètres, alliant petite et grande histoires de Toulouse.

Septembre 2017

Mardi 5 et 19 septembre
visite de l’exposition Les frères Alet, au musée du Vieux-Toulouse
Rendez-vous à l’hôtel Dumay à 15 heures

L’aîné, Maurice, fut ébéniste, décorateur et conçut des meubles qui s’inscrivent dans les modes successives de l’Art nouveau, de l’Art déco puis du modernisme, vendus dans sa boutique de la rue Saint-Antoine-du-T. Son frère Edmond était un dessinateur de talent qui croqua les Toulousains dans toutes leurs activités, attaché à la culture languedocienne.

À travers une sélection de dessins, tableaux, objets, archives, et d’une trentaine de meubles les visiteurs découvriront, outre les frères Alet, cinquante ans de création.

Samedi 23 septembre
visite de la rue du Taur par Gérard Villeval
Rendez-vous à 10 heures au milieu de la place du Capitole
Redécouvrez l’ancienne rue des Claustres, longue de 350 mètres, alliant petite et grande histoires de Toulouse.

Exposition : les frères Alet

vendredi 12 juin

Conférence : les première fois de Toulouse

rendez-vous à l’hôtel Dumay à 17 heures

Les premières fois de Toulouse par Michel FoissacPourquoi la couverture du livre qui recense "Les premières fois de Toulouse" arbore-t-elle une molécule d'ADN à partir du plan Jouvin de Rochefort de 1678 ? L'auteur Maurice Foissac proposera les éléments de réponse aux Toulousains de Toulouse dans sa conférence du 12 juin.
La ville est un organisme vivant, que régit un fonctionnement biologique: elle se développe à l'intérieur d'une membrane plus ou moins rigide évolutive au cours de sa croissance, elle sélectionne, filtre, ce qu'elle absorbe ou rejette, elle a un besoin vital d'eau , elle transforme toutes les formes d'énergies , recycle un maximum de matières, constitue et diffuse un formidable stock d'informations, élabore du "tissu urbain" rarement prévisible, elle peut dépérir victime d'un microbe ou d'un virus, ou même croitre rapidement avec un apport non planifié de molécules humaines, et de plus, l'évolution du moindre équipement urbain, aussi technique soit-il, obéit à des lois génétiques. Cette "Ville rose" capable de bourgeonner grâce à Mondran ou Candilis au-delà de son épiderme reste étroitement inféodée depuis des siècles à son support géologique (des argiles aux basaltes) mais au risque de choquer les plus chauvins nous verrons aussi que l'image bourgeoise que Toulouse donne aux touristes est imprimée par des façades de type Hausmann le célèbre préfet de ... Paris!


Venir au musée

Hôtel Dumay

Le musée du vieux Toulouse
7 rue du May, 31000 Toulouse


Fermeture hivernale
Réouverture du 15 avril au 31 octobre 2019

Ouverture toute l'année sur rendez-vous pour les groupes et les scolaires
Fermé les dimanches et jours fériés.
Visite guidée les mercredis et les vendredis
à 15 h sans supplément.

L'AUTA mai 2019

PROCHAINES VISITE ET CONFÉRENCE

  • Lundi 13 mai : Conférence : Les Troubadours toulousains par J. Gourc
  • Mardi 21 mai : Visite : exposition "les 50 ans du Samu"

SOMMAIRE

  • 116e Assemblée générale - A. Tomasin
  • Rapport moral de l'année 2018 - F. Peyré
  • Rapport financier 2018 - J. Bélaval et V. Godon
  • La médaille des Toulousains de Toulouse pour 2018 - A. Tomasin
  • Le Prix des Toulousains de Toulouse pour 2018 - J.-P. Suzzoni et G. Bessis
  • Louis Victor Gesta, peintre verrier et manufacturier toulousain - N. Desseaux-They
  • La manufacture de vitraux Gesta et le chateau des Verrières - R. Desalbres 
  • Une ode colorée à Toulouse : les peintures de Benezet au château des Verrières - Ch. Mange
  • Un regard sur des ates notariés toulousains sous l'Ancien Régime - D. Rigaud
  • Note de lecture : Le siècle de Jean et Marie de  Jacques Arlet - J. Frexinos