visites, conférences à venir

Lundi 25 octobre

Conférence : Raymond Lafage un dessinateur de génie et un rebelle par Geneviève Bessis


Rendez-vous à 17 heures à l’Hôtel Dumay
Né en 1656 à Lisle-sur-Tarn, Raymond Lafage développe dès son plus jeune âge une passion et un talent extraordinaires pour le dessin qui le mèneront de l’atelier toulousain de Jean-Pierre Rivalz à l’Académie Royale de Paris puis à Rome où il obtient le premier prix de la prestigieuse Académie Saint-Luc. Ses œuvres marquées par l’esthétique baroque s’inspirent de la mythologie et notamment de bacchanales, de sujets bibliques et de scènes historiques. C’est également un caricaturiste au trait redoutable. Très tôt recherché par les collectionneurs, il est largement diffusé par les meilleurs graveurs. Il meurt accidentellement à Lyon à l’âge de vingt-huit ans au terme d’une vie libre et mouvementée.
Afin de respecter les mesures sanitaires en vigueur, il est demandé de s’inscrire en téléphonant aux heures de permanence (05 62 27 11 50)

Mardi 26 octobre

Visite du Musée départemental de la Résistance et de la Déportation


Rendez-vous sur place à 15 h, 52 allée des Demoiselles 31400 Toulouse Accès bus lignes L4, L7, 27
Récemment rénové, nous vous proposons une visite du musée et de l’exposition sur Serge et Beate Klarsfeld. Visite gratuite.
Merci de vous inscrire au 05 62 27 11 50

MUSEE DÉPARTEMENTAL DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION | TOULOUSE | Musée

18 et 19 septembre Journées Européennes du Patrimoine

Journées Européennes du Patrimoine 18 & 19 septembre 2021
Musée ouvert exceptionnellement sur les deux journées de 10 h à 19 h

Tarif unique : 1 €.

Entrée gratuite pour les membres de l’association et enfants de moins de 10 ans. 
Entrée gratuite pour tous à l’exposition temporaire consacrée à Gabriel Durand
Passe sanitaire valide et port du masque obligatoire dans les surfaces d'exposition

Animations musicales programmées :
Samedi :  14h00 à 16h00 : Lâchez les chiens ! pour une découverte de la vielle à roue
16h30 à 18h30 : concert de Jazz avec Jazz for Two.
Dimanche : 14h30 à 17h00  : La Garonnette : musique traditionnelle occitane et bal musette.

 

Jeudis 16 et 23 septembre
Visite : Exposition Gabriel Durand au Musée du Vieux-Toulouse
Rendez-vous sur place à 15 heures


L’équipe du musée vous entraîne dans le tourbillon artistique du Second Empire à travers l’oeuvre de Gabriel Durand pour une visite guidée de l’exposition.
Merci de vous inscrire au 05 62 27 11 50.

Jeudi 9 septembre 2021

Visite de Notre-Dame de La Daurade
rendez-vous sur-place à 15 heures

La récente restauration de la Basilique de la Daurade a révélé l’originalité de son décor et l’harmonie de ses volumes. Elle a aussi permis aux Toulousains de redécouvrir un peintre important de son histoire : Joseph Roques, amis de Louis David et professeur de Dominique Ingres. L’histoire de cet édifice est indissociable de celui qui l’a précédé et qui lui a donné son nom, aussi est-il indispensable d’évoquer la Daurade paléochrétienne qui semble hanter les murs de la basilique actuelle. L’une et l’autre sont à redécouvrir au gré d’informations récentes qui contredisent parfois les légendes du passé.
Entre mises au point et surprises, nous cheminerons donc de la Daurade primitive à la Daurade des XVIIIe et XIXe siècles. » Bien entendu, l’évocation de la «belle brunette » fera le lien entre les deux édifices.
Merci de vous inscrire au 05 62 27 11 50.

Peintures murales - Atelier Sarah Albrand

Exposition

Gabriel Durand (1812-1882)
Au Musée du Vieux-Toulouse du 26 juin au 2 octobre


L’exposition présente une trentaine d’œuvres de Gabriel Durand, en grande partie provenant de la collection du musée mais aussi provenant d’autres institutions, et de particuliers. Elle s’articule autour de la mise en scène de l’atelier de Durand permettant au visiteur d’appréhender l’ambiance et le goût de la période 1850-1870 au travers d’objets (mobilier Napoléon III, porcelaines de Valentine, pièces de vêtement, objet du quotidien) et d’œuvres (pastels du Durand, moulage de la Vénus de Milo).

Présentant en grande partie des portraits, qui furent le gros de la production de Gabriel Durand entre 1840 et 1882, cette galerie de visage nous interroge sur la société toulousaine du Second Empire : la petite bourgeoisie côtoie l’aristocratie, ainsi qu’une classe plus populaire : la famille de l’artiste.
Puis il y a la famille qu’un artiste se crée, Pour Durand ce sont ses confrères, Arsène Pélégry, Théodore Richard, Joseph Latour, Jacques Raymond Brascassat, et ses élèves : Marie Barbaroux, future Madame Henri Martin, Madeleine Willemsens qui devint l’épouse de Jean-Paul Laurens et Mlle Barbot qui convola avec l’acteur Paul Mounet, menant quant à elle une carrière de chanteuse lyrique. Le monde artistique toulousain est un petit milieu où les alliances ne sont pas rares, permettant de jeter un regard nouveau sur cette production au vue des imbrications qu’elle implique.

Le visiteur sera plongé dans le Toulouse du Second Empire, dans l’atelier même de Gabriel Durand où la vie artistique et mondaine se passait…

Mardi 13 octobre

Visite de l’exposition Les Wisigoths au musée Saint-Raymond
Rendez-vous sur place à 14h15

Le 1600e anniversaire de l’installation des Wisigoths à Toulouse est une belle occasion pour le musée Saint-Raymond, musée d’Archéologie de Toulouse, de présenter au public une part de son histoire qu’il méconnaît bien souvent, en centrant le propos de cette exposition sur la capitale Tolosa et son territoire au Ve siècle. En 419, les Wisigoths sont installés dans le Sud-Ouest de la Gaule par l’Empire romain d’Occident, sur un territoire consenti par l’empereur Honorius. Toulouse, leur résidence royale, devient au fur et à mesure des événements et de l’indépendance prise par les Goths, capitale d’un royaume souvent désigné par les historiens comme le royaume de Toulouse. En près d’un siècle, les rois wisigoths établissent une dynastie et étendent leur autorité de la Loire au Sud de l’Espagne mettant ainsi en place l’un des premiers royaumes barbares d’Occident qui prend fin dans le Sud-Ouest au début du VIe siècle, à la suite de la mort d’Alaric II en 507. Si tous ces événements sont assez bien connus grâce aux auteurs latins contemporains, les traces matérielles d’une présence germanique dans notre région ont souvent été considérées comme peu nombreuses ce que viennent contredire les récentes découvertes mises au jour dans le Sud-Ouest.
Plus de 250 objets, dont près de 200 prêtés par 35 institutions françaises et européennes (Ukraine, Pologne, Autriche, Romanie, Moldavie...) sont répartis dans le parcours de visite.
Merci de vous inscrire lors des permanences du musée les mercredis et jeudis de 15 heures à 18 heures ou au 05 62 27 11 50.

EXPOSITION : « WISIGOTHS, ROIS DE TOULOUSE » | TOULOUSE | Culturelle

 

L’email a bien été copié

Jeudi 24 septembre

Visite : Le quartier Saint-Michel


Rendez-vous à 14 h 50 devant la Prison Saint-Michel - Métro ligne B - arrêt Saint-Michel -
Marcel Langer
Nous partirons à la visite de ce quartier quelque peu méconnu de Toulouse à travers ses lieux emblématique : la prison Saint-Michel, la maison du commandeur Cazeneuve, la chapelle Saint-Michel, son école primaire, l’ancienne école normale supérieure devenue IFM, l’église Sainte-Germaine. Visite guidée et commentée par Mme Marguerite Grall et Odette Molinier.
- durée 1 h 45 environ. Merci de vous inscrire lors des permanences les mercredis et jeudis de 15 h à 18 h ou au 05 62 27 11 50 aux même horaires.
Port du masque obligatoire

Sous réserve

 

Jacques Muron

Exposition du 14 septembre au 14 novembre

Né en 1950 à Toulouse, vit et travaille à Mane (Haute-Garonne).

Il a étudié le dessin et la gravure à l'École des Beaux-Arts de Toulouse de 1968 à 1973 suivant l’enseignement de René Izaure (dessin) et de Louis Louvrier (gravure). Lauréat de l’Académie de France (Prix de Rome), il part en résidence à la Villa Médicis entre 1983 et 1985 et fait la rencontre de l'auteur François Bon, également pensionnaire, qui écrit un texte inspiré d'une de ses gravures, Le Solitaire.
Jacques Muron est l'auteur de nombreux dessins et burins dont il assure lui-même l'impression. Son trait est fin, léger, minutieux et il accorde une importance particulière au vide mettant en relief l'essentiel du sujet proche parfois de l'abstraction. Il aborde essentiellement les thèmes de l'architecture rurale (granges, toitures, claustras...), du paysage de montagne et des outils du graveur. Il réalise des dessins préparatoires avant d'entreprendre un long travail au burin sur la plaque de métal. Jacques Muron est l’un des rares artistes à maîtriser à ce point la technique du burin.
Par ailleurs l’exposition permanente au musée accueillera cinq gravures du XXe siècle mettant ainsi en perspective la place de Muron dans l’école de gravure toulousaine, cette installation est mise en place en collaboration avec Estampadura.
Le musée du Vieux-Toulouse a voulu rendre hommage à cette œuvre en proposant au public une grande exposition.

Du 14 septembre au 14 novembre 2020
Musée du Vieux-Toulouse
7 rue du May, 31000 Toulouse

mardi 10 mars

Visite : La maison Seilhan
rendez-vous sur place à 15 heures
7 place du Parlement 31000 Toulouse - Métro Ligne B Palais de Justice

Sise sur l’enceinte romaine de Toulouse, la Maison Pierre Seilhan témoigne de l’histoire de la ville depuis 2 000 ans. En 1215, elle accueillit la première communauté de religieux groupés autour du futur saint Dominique et de Pierre Seilhan, fils du viguier du comte de Toulouse. De ce fait, elle fut toujours considérée comme étant le lieu de fondation de l’Ordre des Prêcheurs qui, moins de vingt ans plus tard, bâtit la première église des Jacobins. Lieu de mémoire, la Maison Seilhan offre aujourd’hui un parcours de découverte de la vie de saint Dominique et de son Ordre, à travers des œuvres variées. Elle est aussi un lieu de vie spirituelle.
Merci de vous inscrire lors des permanences de l’association les mercredis et jeudis de 15 h à 18 h, prix de la visite 2 € par personne.

Résultat de recherche d'images pour "maison seilhan toulouse"

 

Lundi 2 mars

Conférence : Le compositeur Antonio Salieri par Marc Laborde
Rendez-vous à 17 heures à l’hôtel Dumay

Antonio Salieri est un musicien italien, né à Legnago dans la province de Vérone le 18 août 1750 et mort à Vienne le 7 mai 1825. Il occupe une place importante dans l'histoire de la musique classique. Malgré cela, sa vie et son œuvre sont aujourd'hui quelque peu oubliées du grand public, qui ne les entraperçoit que vaguement à travers la légende de sa rivalité avec Mozart.

Venir au musée

Hôtel Dumay

Le musée du vieux Toulouse
7 rue du May, 31000 Toulouse


Fermeture annuelle
Réouverture le 3 juin 2021

Ouverture toute l'année sur rendez-vous pour les groupes et les scolaires
Fermé les dimanches et jours fériés.

L'AUTA octobre 2021

SOMMAIRE

  • Allocution présidentielle - A. Tomasin
  • Rapport moral - F. Peyré
  • La dynastie Boilly et Toulouse - J.-P. Daraux
  • Le couvent de Viellevigne et la destinée d'une de ses élèves - M.-T. Grelat-Burgalières
  • Quand L'Auta s'écrivait en lenguo moundino - Ph. Jové
  • Portrait de Toussaint Lézat - suite - J. Kerambloch
  • Adrien de Monluc - J. Frexinos
  • La méride=ienne du temps vrai de l'hôtel d'Avizard - P. Ucay
  • Toulouse... Hier... L'aérogare de Blagnac en 1960 - J. Frexinos
  • Dans notre musée - J.-P. Suzzoni
  • Convocation à l'Assemblée Générale de l'Association
  • Notes de lectures